Les absents de la paix : étude indépendante sur les jeunes et la paix et la sécuritéIntroduction

1. Qu’ils vivent dans une société dévastée ou touchée par un conflit ou qu’ils jouissent d’une paix relative, partout dans le monde, des jeunes gens exceptionnels cherchent des moyens novateurs de prévenir la violence et de consolider la paix. Réalisée en application de la résolution 2250 (2015) du Conseil de sécurité, la présente étude a donné une occasion sans précédent de les écouter et de découvrir la manière dont chacun œuvrait pour la paix et la sécurité. Les gouvernements et les acteurs internationaux gagneraient à récolter les fruits du travail que ces jeunes font pour la paix et la sécurité, mais ils ont tendance à les considérer comme un problème à régler plutôt que comme des partenaires pour la paix, ce qui suscite leur mécontentement. Les jeunes du monde entier ont dit n’avoir plus ni foi ni confiance en leur gouvernement et en la communauté internationale ni dans des systèmes de gouvernance dont ils se sentaient exclus, ce qui éveillait chez eux un grand sentiment d’injustice. Il faut remédier à cette situation afin de tirer profit de leur contribution à la paix, et de l’encourager, et afin de réaliser le potentiel de 1,8 milliard de jeunes dans le monde. Dans l’étude, il est demandé aux gouvernements et aux acteurs internationaux de procéder à un changement radical et de reconnaître que les jeunes sont « les absents de la paix ».

2. Des jeunes de tous horizons ont pris une part active aux travaux de recherche sur lesquels se fonde la présente étude. Des efforts ont été faits en particulier pour y associer ceux qui sont fréquemment exclus des mécanismes visant à établir un cadre d’action mondial : des réfugiés, d’anciens membres de gangs et des jeunes vivant dans des localités difficiles d’accès. Au total, 4 230 jeunes ont participé à des consultations directes, notamment dans le cadre de 281 groupes de discussion organisés dans 44 pays, ainsi qu’à 7 consultations régionales et à 5 consultations nationales. En outre, 27 études par pays ont été menées, 19 rapports thématiques ont été établis par des partenaires, 5 consultations thématiques ont été organisées en ligne, une enquête mondiale a été menée auprès d’organisations de consolidation de la paix de la société civile dirigées par des jeunes et un état des lieux des interventions d’États Membres et d’entités des Nations Unies portant sur les jeunes et la paix et la sécurité a été fait. Une version complète et détaillée de l’étude sera publiée courant 2018.

3. L’étude se divise en cinq parties. Le deuxième chapitre porte sur des conceptions stéréotypées des jeunes et casse certains mythes qui ont mal inspiré des politiques et des programmes relatifs aux jeunes, à la violence et aux conflits. Le troisième chapitre illustre l’étendue et la diversité de la contribution des jeunes à la paix, de l’échelon local aux réseaux transnationaux. Le quatrième chapitre explore le contrat social qui existe entre les jeunes et leur gouvernement ainsi qu’entre les jeunes et leur communauté et donne un aperçu de leur participation à la vie politique, de leur insertion économique et des possibilités d’éducation qui s’offrent à eux. Le cinquième chapitre propose un modèle de  partenariat avec les jeunes et d’investissement dans les jeunes, l’objectif étant de prévenir la violence, de promouvoir l’insertion et de mettre cette force démographique au service de la paix, stratégie qui est fondamentale pour appliquer le programme relatif aux jeunes et à la paix et à la sécurité. Lire la suite

 

Source : Youth4Peace

Date de publication : 2018