La lutte contre le terrorisme a fait des progrès, mais la menace persiste et s’est diversifiée, selon l’ONUFace à une menace terroriste qui persiste et s’est diversifiée, les Etats doivent renforcer la résilience des institutions, respecter l’Etat de droit et relever les défis posés par les technologies numériques, a déclaré lundi le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres. 

« La lutte contre le terrorisme a connu des avancées importantes. Des attaques ont été déjouées à travers le monde et des centaines de terroristes ont été traduits en justice. Pourtant, la menace persiste et s’est diversifiée. Et la lutte contre le terrorisme a elle-même causé des dommages », a dit M. Guterres dans un discours dans le cadre de la deuxième conférence de haut niveau des chefs des agences de lutte contre le terrorisme des Etats membres.

Le Secrétaire général a noté qu’Al-Qaïda et l’Etat islamique d’Iraq et du Levant (appelé aussi Daech) « continuent d’exploiter les griefs sociaux et les stéréotypes sexistes pour inspirer des acteurs isolés et coopter d’autres groupes ». « Leurs avancées en Afrique sont particulièrement alarmantes. Soutenir les pays africains pour prévenir et contrer les menaces posées par ces groupes doit être une priorité mondiale », a dit M. Guterres.

Au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, l’EIIL et Al-Qaïda ont subi d’importantes pertes de leadership et se sont dispersés. Leurs membres sont entrés dans la clandestinité mais continuent d’attaquer et d’élaborer des plans pour libérer les détenus et reconstituer leurs capacités d’opérations extérieures, a souligné le chef de l’ONU. Lire la suite

 

Source : ONU Info