8-Mars 2021 : l’égalité entre les hommes et les femmes au cœur de la coopération entre l’Union européenne et le Burkina FasoAu Burkina Faso, l’Union européenne accompagne et soutient activement le gouvernement pour la mise en œuvre de la Stratégie nationale Genre et des politiques d’égalité entre les hommes et les femmes à travers de nombreuses initiatives.

L’égalité entre les femmes et les hommes est une priorité transversale pour l’Union européenne, et la dimension genre est intégrée dans toutes les politiques ou programmes. A travers ses appuis budgétaires, l’UE intègre le genre dans plusieurs indicateurs. A titre d’exemples, citons l’appui à la mise en œuvre de la budgétisation sensible au genre pour avoir des politiques et des programmes sectoriels capables de transformer positivement la situation des femmes, des enfants et des groupes en situation de vulnérabilité. L’accompagnement de l’UE a aussi porté sur les violences basées sur le genre avec la mise en place d’un répertoire des structures de prise en charge pour une meilleure information auprès de la population. En termes de santé, cet appui budgétaire soutient le programme national de gratuité des soins pour les femmes enceintes, avec pour objectif de réduire la mortalité maternelle mais aussi la planification familiale.

Outre cela, le “programme Population”, en cours de mise en œuvre avec l’appui de plusieurs partenaires, a un large impact sur la santé sexuelle et reproductive, la planification familiale et les Violences basées sur le genre (VBG) sur l’ensemble du territoire. Ce programme a permis de renforcer le leadership des femmes, de sensibiliser les communautés, de renforcer les offres de service et de développer des services de proximité tout en œuvrant pour la mise en œuvre des politiques nationales. A cette date, plus de 450 000 personnes ont été formées ou sensibilisées directement sur la promotion sociale, 438 structures d’accueil et de prise en charge des VBG ont été soutenues et 2 306 cas de VBG ont pu être pris en charge par les structures d’accueil. Lire la suite

 

Source : Burkina 24