Gouvernance, vivre-ensemble, paix : « Le Mali a besoin d’un nouveau départ… »Intervenant à la rencontre inter et extra-communautaire de la Coordination Kel-Ansar et Alliés, tenue à Goundam (région de Tombouctou) le vendredi 12 février dernier, le président du parti Convergence africaine pour le renouveau et l’émergence (CARE Afriki Lakuraya), Cheick Boucadry Traoré a indiqué qu’il faut davantage ancrer le pays dans la réalité et les besoins des communautés pour lui assurer un nouveau départ.

Le président du parti CARE Afriki Lakuraya, Cheick Boucadry Traoré a remercié la Coordination Kel-Ansar et alliés pour leur invitation à venir partager les réflexions sur la crise que traverse le Mali, mais aussi pour cette rencontre sur le développement et la paix. « Notre présence aujourd’hui à Goundam témoigne de notre volonté de nous inscrire fermement dans le sillon de ce développement durable et cette cohésion sociale tant voulue par votre coordination », a-t-il déclaré. Avant de rappeler que le Mali est en proie à l’instabilité, aux conflits politiques et communautaires. « Ces conflits, outre leur impact direct sur la vie des populations ainsi que sur leur environnement moral et physique, obèrent gravement les ressources du pays, hypothèquent ainsi ses chances quant à son développement. Il n’en reste moins que l’objectif de la paix au Mali demeure possible, nécessaire et même urgent. Comme il a déjà été dit, la paix reste bien sûr une exigence liée aux souffrances insupportables des victimes des conflits, mais elle devient également un impératif de survie pour notre nation », a souligné le président de la CARE. Non  sans préciser que, du point de vue de la gravité de la crise, le pays a atteint a atteint les limites du possible.

Redresser le Mali en tirant profit de sa riche diversité

Et Cheick Boucadry Traoré de s’interroger : « Comment se fait-il que nous soyons si divisés aujourd’hui, emportés dans une spirale de violences politiques et sociales, alors que nous ne désirons qu’une chose, vivre ensemble dans la paix et l’harmonie ? Nous qui partageons une histoire millénaire, nous qui sommes fiers d’avoir bâti une nation qui a toujours exprimé notre volonté de vivre ensemble tout au long de ce temps, nous qui décidâmes de partager un destin commun eu égard à notre identité commune ». Lire la suite

 

Source : Mali 24 Info