Sénégal : des jeunes formés à la protection de l'environnementDes volontaires s’attaquent au problème de la pollution dans les mangroves du Sénégal. Ce mardi 2 février marque la Journée mondiale des zones humides, sur le thème « L’eau, la biodiversité et la vie ».

Des ONG sénégalaises de protection de l’environnement ont mobilisé plusieurs dizaines de bénévoles, ainsi que les responsables des eaux et forêts, pour nettoyer certaines parties des mangroves et du littoral de la zone marine protégée de Joal-Fadiouth, un sanctuaire de biodiversité réputé pour ses tortues marines mis en danger par les déchets provenant des villages du nord. Transportés par les courants marins, ces déchets s’accumulent dans les mangroves et menacent la biodiversité en raison de l’absence d’un système adéquat de collecte.

Sophie Gladima, la ministre sénégalaise du Pétrole et des Energies, a profité de cette journée pour annoncer le lancement du programme de formation dédié à une cinquantaine de jeunes de la commune de Joal-Fadiouth dans l’ouest du pays. Ils seront formés aux métiers de la protection de l’environnement, à la plongée sous-marine et à la biologie maritime. Lire la suite et voir la vidéo

 

Source : Africa News