Par Khalid Cherkaoui Semmouni , Professeur à la Faculté de Droit à Rabat et à l’Institut Supérieur de l’Information et de la Communication (ISIC)


Le terrorisme est devenu , ces dernières années, un problème mondial très compliqué et pèse sur un nombre plus grand de pays. Cette menace n’est propre à aucune religion, nationalité, culture ou origine ethnique particulière et elle compromet la sécurité, le bien-être, et paralyse l’économie et déstabilise des régions entières. En Afrique, après la destruction des deux ambassades américaines à Nairobi et à Dar es Salam le 07 Août 1998, le terrorisme est devenu une véritable menace stratégique en Afrique.

En effet, le terrorisme et l’extrémisme violent continuent de croître dans différentes parties du continent, surtout au Sahel et au Bassin du Lac Tchad, malgré les efforts déployés pour les prévenir et les contrer à tous les niveaux [1].

Au Sahel et dans le Bassin du Lac Tchad, les affiliés des organisations terroristes, Daech et Al-Qaida, constituent une menace majeure pour la paix et la sécurité dans la région, notamment au Tchad, au Burkina Faso, au Mali et au Niger. Ils continuent de terroriser les populations locales, d’attaquer les forces de sécurité, en profitant de la situation d’extrême insécurité dans certaines régions.

La prise de conscience de la réalité du terrorisme et de l’extrémisme violent en Afrique, met l’Union Africaine  (UA) face aux nouvelles menaces transfrontalières qui gagnent du terrain sur le continent.

Face à ces dynamiques inédites, les mesures sécuritaires restent insuffisantes pour déraciner les origines du phénomène, s’ils ne sont pas associées aux mesures politiques, éducatives et socio-économiques, permettant à remédier aux causes de la violence extrémiste et d’agir en amont pour l’empêcher se propager davantage.

Cet article s’articule autour de trois idées majeures :

1 – Origines et causes profondes du terrorisme dans la région Sahelo-Saharienne.

2 – L’impact du terrorisme sur la région et rôles de l’UA.

3 – Stratégie de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent.

Lire la suite

 

Source : Financial Afrik

Photo : Sur la route de Baga Sola (région du Lac), une vue sur le Lac Tchad  – Crédit : Mayanne MUNAN