Semaine sportive et culturelle en faveur de la prévention de l’extrémisme violentLes pays africains ont connu des niveaux relativement élevés d’activités violentes pendant de nombreuses années. Les jeunes ont joué un rôle vital de soutien a de nombreux belligérants et groupes armés. Dans de nombreux cas, les jeunes participent à des activités violentes parce qu’ils sont soit dupés, trafiqués, enlevés, soit recrutés de force. D’autres se joignent volontairement à ces groupes en raison de l’appel à la conformité d’une identité de groupe ; des perceptions d’exclusion, des griefs ; des promesses d’une stabilité économique etc.

L’exploitation répétée des enfants et des jeunes dans la perpétration de la violence est la preuve que les menace des belligérants n’ont pas de limites.

Par ailleurs, les recherches ont montré que le sport pourrait être l’une des stratégies les plus efficaces pour engager les jeunes positivement et mitiger leur implication dans les activités violentes.

Fort de ce constat, le WANEP en partenariat avec le PNUD Mali organisa dans la semaine du 13 au 17 janvier 2020 sur semaine sportives et culturelle placée sous le signe du la prévention de l’extrémisme violent dans la commune de Fakala, cerclé de Djenné (Région de Mopti). 

Cette activité qui réunira près de 300 personnes, jeunes, parents d’élèves, corps professoral, élus locaux, associations sportives locales, services technique de l’Etats avait pour objectif de l’atelier est de promouvoir une éducation à la paix en milieu et scolaire afin de valoriser une culture de non-violence chez les jeunes. Lire la suite

 

Source : WanepMali