Pour Michèle Coninsx, la lutte contre le terrorisme doit se faire dans le respect des droits humainsMichèle Coninsx, de la Belgique, est depuis trois ans la Directrice exécutive de la Direction exécutive du Comité des Nations Unies contre le terrorisme (DECT). Par le passé, cette magistrate a été Présidente d’Eurojust, l’unité de coopération judiciaire de l’Union européenne.

Elle a participé début juillet à la Semaine virtuelle de la lutte contre le terrorisme qui a examiné les pratiques et les problèmes stratégiques du contre-terrorisme dans le contexte de la pandémie de Covid-19.

Organisée par le Bureau des Nations Unies de la lutte contre le terrorisme (BLT), dirigé par Vladimir Voronkov, cette semaine a réuni un millier de participants issus de 125 Etats membres, dont des experts, des représentants de gouvernement, des membres de la société civile et de la communauté onusienne.

Elle a permis de réfléchir à ce qu’implique la pandémie de Covid-19 pour les priorités nationales et pour l’appui que l’ONU apporte aux États dans le combat contre le fléau du terrorisme aux niveaux national, régional et international.

En marge de cet événement virtuel, Michèle Coninsx a répondu aux questions d’ONU info. Pour elle, la lutte contre le terrorisme doit se faire dans le respect des droits humains et de l’Etat de droit.

ONU Info : Selon le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, la pandémie de Covid-19 a mis en évidence les vulnérabilités aux formes nouvelles et émergentes de terrorisme. Pouvez-vous nous dire ce que vous avez observé ces derniers mois ?   

Michèle Coninsx : La Covid-19 nous a tous touché de près ou de loin, soit au niveau de la santé, soit au niveau de la sûreté. Donc depuis le début de l’annonce de cette pandémie par l’Organisation mondiale de la santé, tout le monde aux Nations Unies a commencé à travailler via le télétravail. Ça a eu un impact direct sur la façon dont on a travaillé, sur les hôpitaux, les services médicaux mais aussi sur les mouvements de terroristes et d’extrémistes violents. Lire la suite

 

Source : ONU Info