Les quatre piliers de la Coalition citoyenne pour le SahelLa crise au Sahel s’aggrave. Les violences, parfois extrêmes, perpétrées par diverses catégories d’acteurs, se multiplient et produisent des déplacements massifs de population. Des milliers d’écoles ont fermé, privant des centaines de milliers d’enfants de leur droit à l’éducation. La pandémie de COVID-19, en mettant en évidence la crise de gouvernance et, en particulier, la vulnérabilité des infrastructures sanitaires, a mis l’accent, avec encore plus d’acuité, sur les causes profondes de la violence et de l’insécurité au Sahel, qui ont conduit à de graves violations des droits humains, à des atrocités et à des besoins humanitaires criants.
La collaboration internationale entre États est essentielle pour faire face aux complexités de la crise. Nous saluons les efforts mis en œuvre par différents acteurs visant à mieux protéger et répondre aux besoins des populations et à construire une paix inclusive. Nous prenons note à cet égard de la mise en place d’une « Coalition internationale pour le Sahel ».
Ces efforts doivent être menés en consultation avec les populations affectées et en collaboration avec la société civile locale et régionale en particulier les organisations travaillant au Burkina Faso, au Mali et au Niger, les trois pays touchés par la crise du Sahel central.

Les moyens militaires n’ont pas permis jusqu’alors d’assurer la protection de toutes les populations sans discrimination et ont même conduit à de nombreux abus contre des civils. Ils n’apportent pas en eux-mêmes une solution aux conflits du Sahel central. Les États doivent pouvoir analyser les situations qui conduisent des personnes à rejoindre des groupes armés. Ils doivent comprendre comment les conflits déchirent des communautés et ce qu’il convient de faire pour répondre aux causes profondes de la crise de confiance entre les populations et leurs gouvernements.

C’est pourquoi nous, acteurs de la société civile sahélienne, annonçons aujourd’hui, avec le soutien de partenaires de la société civile africaine et internationale, le lancement d’une « Coalition citoyenne pour le Sahel ».
Notre objectif est de contribuer à la promotion des priorités qui, selon nous, devraient guider toute réponse à la crise dans notre région – les « Piliers citoyens ».

Notre coalition est un cadre collectif informel et inclusif. Nous voulons engager un dialogue constructif et exigeant avec les dirigeants politiques, les décideurs et d’autres acteurs clés dans la région, notamment les forces militaires et de sécurité, ainsi que les acteurs au-delà de la région qui sont engagés dans la Coalition internationale. Nous voulons faire entendre la voix et l’expertise de la société civile, parce que nous sommes convaincus que cela peut permettre de relever de manière plus efficace les défis de sécurité humaine auxquels font face les populations du Sahel, de faire respecter leurs droits fondamentaux et de s’attaquer aux injustices sous-jacentes qui alimentent la crise.

LES PILIERS CITOYENS

La Coalition citoyenne pour le Sahel exhorte les États à articuler leurs interventions en faveur du Sahel autour de quatre « piliers citoyens ». Dans les prochains mois, nous nous engageons à évaluer l’impact de la réponse à la crise du Sahel au regard de ces piliers, après avoir établi une série de critères de référence pour chacune des quatre priorités. Lire la suite

 

Source : Fédération internationale pour les Droits humains – FIDH