Comment les parents peuvent aider leur enfant à gérer ses émotions lors de la réouverture des écoles.

L’épidémie de coronavirus a considérablement perturbé notre quotidien et les enfants subissent de plein fouet ces changements. Si le retour à l’école est attendu et source de joie pour de nombreux élèves, pour d’autres, il peut être synonyme d’anxiété ou de peur. Voici quelques conseils pour aider votre enfant à gérer les émotions compliquées que la reprise de l’école risque de provoquer.

Mon enfant a peur de retourner à l’école. Comment puis-je l’aider à bien vivre cette situation ?

Le stress que ressentent déjà certains enfants en temps normal à l’idée d’entrer à l’école ou d’entamer une nouvelle année scolaire ne fait que s’aggraver en période de pandémie. Vous pouvez aider votre enfant à bien vivre cette situation en ayant une conversation ouverte sur ses inquiétudes et en lui faisant savoir qu’il est naturel d’être anxieux.

Les enfants peuvent se sentir nerveux ou réticents à l’idée de retourner à l’école, en particulier s’ils apprennent de la maison depuis plusieurs mois. Faites preuve d’honnêteté – vous pouvez, par exemple, passer en revue quelques-uns des changements qu’il va rencontrer à l’école, comme la nécessité de porter des équipements de protection tels qu’un masque. Les enfants peuvent avoir du mal à observer un éloignement physique avec leurs amis et leurs enseignants lorsqu’ils sont à l’école – vous pouvez les encourager à réfléchir à d’autres manières de créer des liens et de maintenir le contact.

Rassurez-le sur les mesures de sécurité mises en place pour protéger la santé des élèves et des enseignants et rappelez-lui qu’il peut aussi prévenir la propagation des germes en se lavant les mains avec du savon et en toussant ou en éternuant dans le pli de son coude.

Insistez sur les aspects positifs : il va revoir ses amis et ses enseignants (s’il retourne physiquement en classe) et continuer d’apprendre de nouvelles choses.

Mon établissement recommande le port de vêtements de protection, ce qui rend ma fille encore plus anxieuse. Que dois-je lui dire ?

Amorcez la conversation avec empathie, en lui disant que vous savez qu’elle est anxieuse au sujet du coronavirus, mais qu’il est sain de parler de ses inquiétudes et de ses émotions. Les enfants risquent également d’être contrariés ou frustrés par le port du masque, en particulier lorsqu’ils courent ou jouent. Vous pouvez les rassurer en leur expliquant que beaucoup d’adultes travaillent dur pour protéger votre famille et insister en même temps sur l’importance que nous observions tous les mesures recommandées afin de prendre soin des membres les plus vulnérables de notre communauté.  Lire la suite

 

Source : UNICEF