Prévention de l'extrémisme violent

Girls take part in mindfulness activities inside IRC’s safe space for children in Nargazilia camp. The children take part in activities to help them to deal with the trauma they have experienced both during the battle for Mosul and after years of living under ISIS.

Le nombre d’attaques extrémistes violentes commises à travers le monde a fortement augmenté ces dernières années. On compte plus d’attaques contre les écoles et les étudiants que jamais auparavant.

Une étape importante pour prévenir les attaques violentes à l’avenir consiste à examiner et à s’attaquer aux causes profondes de l’extrémisme violent. La prévention de l’extrémisme violent (PVE) est complexe et implique divers acteurs et parties prenantes. Bien que le système éducatif soit fréquemment la cible de l’extrémisme violent, il peut également faire partie des solutions permettant de réduire les formes de violence.

Le système éducatif a deux « visages » : le système éducatif peut promouvoir l’inclusion,  renforcer la cohésion sociale et développer une citoyenneté plus engagée. À l’inverse, le système éducatif peut exacerber les tensions et divisions existantes, reproduire des structures d’exclusion et d’inégalité et promouvoir des pratiques néfastes et un comportement violent. Les initiatives en matière de système éducatif doivent donc porter à la fois au sein et à l’extérieur de la classe pour s’attaquer aux causes profondes qui contribuent aux formes de violence et d’extrémisme violent.

L’extrémisme violent désigne l’utilisation de la violence conformément à un engagement idéologique visant à atteindre des objectifs politiques, religieux ou sociaux. Ces actes violents peuvent être perpétrés par tout individu ou groupe appartenant à diverses croyances et idéologies. Lire la suite

Source : Réseau Inter-agences pour l’Education en Situations d’Urgence – INEE