[Confinement et continuité pédagogique] Les réactions d’agressivité, d’opposition ou de résistance des enfants peuvent cacher de la tristesse ou de la peurDes réactions et émotions qui en cachent d’autres à décoder

Les émotions des enfants à propos du confinement et de la continuité pédagogique peuvent prendre des formes détournées et nécessitent parfois d’être décodées. En effet, il peut être difficile pour les enfants de trouver les mots et le courage de dire comment ils se sentent vraiment dans leur cœur, dans leur corps et dans leur tête. Nous, adultes, pouvons être attentifs à ces moyens détournés afin de les décoder et d’accompagner les enfants tristes ou anxieux vers plus de bien-être.

Il y a souvent de la tristesse et/ou de la peur derrière des réactions d’agressivité, d’opposition ou de résistance. Ces réactions peuvent prendre ces formes :

  • la colère : “Ces Légos sont débiles, ils ne veulent pas s’emboîter correctement ! “
  • la résistance aux demandes parentales/ l’opposition : “Non, je ne ferai pas mon travail. Même pas un seul exercice !”/ “Non, je n’irai pas me brosser les dents !”
  • la fatigue : “Je ne veux pas aller jouer dans le jardin, je suis trop fatigué.”
  • l’ennui : “Je m’ennuie, je sais pas quoi faire/ Tu fais un truc avec moi ?”
  • le mécontentement : “Je ne voulais pas de cookies pour le goûter, je veux une glace !”
  • le marchandage incessant : “Allez, maman/ papa, encore 10 minutes de télé” (puis encore 10 minutes et 10 minutes). Lire la suite

 

Source : Apprendre à éduquer