Le Conseil de sécurité souligne le rôle des jeunes dans la prévention et le règlement des conflits²Dans une déclaration publiée par sa Présidence, le Conseil s’est dit conscient du fait que les jeunes d’aujourd’hui sont les plus touchés par les conflits armés et constate avec préoccupation que, dans la population civile, les jeunes représentent une forte proportion des personnes qui subissent les effets des conflits armés, y compris comme réfugiés et déplacés.

« Le fait qu’ils soient privés d’accès à l’éducation et de perspectives économiques est fortement préjudiciable à l’instauration d’une paix et d’une réconciliation durables », ont dit les membres du Conseil.

Le Conseil de sécurité considère que l’importance démographique de la jeunesse est un atout qui peut contribuer à l’instauration d’une paix et d’une prospérité économique durables, « si tant est que des politiques inclusives soient en place ». Ses membres ont réaffirmé que les jeunes peuvent jouer un rôle majeur et constructif dans la prévention et le règlement des conflits « et, singulièrement, pour ce qui est de l’efficacité à long terme, de la capacité d’intégration et de la réussite des activités de maintien et de consolidation de la paix, ainsi que dans les situations consécutives à un conflit ».

Six recommandations pour mobiliser les jeunes en faveur de la paix

Le Conseil a pris note note des dispositions de l’Agenda 2063 de l’Union africaine selon lesquelles, pour prévenir durablement les guerres et régler les conflits, il convient de promouvoir une culture de paix et de tolérance parmi les enfants et les jeunes par l’intermédiaire d’une éducation axée sur la paix. L’instance onusienne a encouragé les Etats membres à réaliser six recommandations pour mobiliser les jeunes et les inciter à faire taire les armes en Afrique d’ici 2020. Lire la suite

 

Source : ONU Info