Validation du projet de manuel de bonnes pratiques en matière de résilience communautaire face à la radicalisation et l'extrémisme violentL’atelier régional est axé sur la validation pour les pays du G5 Sahel du  Projet de manuel de bonnes pratiques en matière de résilience communautaire face à la radicalisation et à l’extrémisme violent. Il est  organisé par le Bureau des Nations Unies de Lutte contre le Terrorisme (UNOCT),en partenariat avec le Secrétariat permanent du G5 Sahel.

Une trentaine de participants (Experts représentants des communautés notamment transfrontalières , des jeunes et des femmes ) venus du Burkina Faso, du Mali , de la Mauritanie , du Niger et du Tchad  ainsi que les représentants du Secrétariat Permanent du G5 Sahel et des Nations Unies  prennent part à l’atelier dont  l’objectif global  est de renforcer la capacité des acteurs clés et des communautés du G5 Sahel et favoriser la coopération régionale dans la lutte contre le terrorisme ainsi que la prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violent. Il est spécifiquement question   de présenter et d’entériner le projet de manuel de bonnes pratiques, en vue de son impression et de sa diffusion au sein des pays du G5 Sahel dans les semaines suivant la tenue de l’atelier.

Le coordinateur résident du système des Nations Unies en Mauritanie  a émis l’espoir de voir cet atelier atteindre pleinement ses objectifs. Il a indique qu’en 2011, le Centre des Nations Unies pour la Lutte contre le Terrorisme (UNCCT) fut créé, avec le soutien généreux du Royaume d’Arabie Saoudite, afin d’aider les Etats Membres à mettre en œuvre la Stratégie antiterroriste mondiale des Nations Unies . Cette stratégie, adoptée par consensus, permet une approche globale pour lutter contre le terrorisme. Lire la suite

 

Source : Africa News