Le rôle des jeunes dans la promotion de la paix et de la sécuritéDans le Triangle du Nord de l’Amérique centrale, une région ravagée par la violence des gangs et considérée comme l’une des plus violentes du monde, Glasswing International s’attaque aux facteurs complexes associés à la jeunesse, à la violence et à la pauvreté. L’organisation offre à 1 200 jeunes du Salvador et du Honduras une formation à des compétences pratiques et un soutien social, et repositionne la jeunesse comme une force positive pour le changement.


Faits saillants
  • Une organisation d’Amérique centrale promeut la paix et la sécurité par le biais d’entreprises sociales dans les zones touchées par la violence liée aux gangs.
  • Les approches de sécurité communautaire au Kenya et en Tanzanie font participer les jeunes à la consolidation de la paix communautaire et s’attaquent aux niveaux croissants de violence dans les deux pays.
  • Des recherches menées au Mali et au Niger recueillent des données sur les facteurs qui conduisent à l’engagement et au désengagement des jeunes dans les conflits et les groupes extrémistes violents.

L’ampleur du problème des gangs dans cette région a entraîné la stigmatisation des jeunes, en particulier des jeunes des villes. Les employeurs ont tendance à ne pas embaucher les jeunes issus de quartiers associés à des gangs, ce qui empêche ces derniers d’acquérir une expérience professionnelle et de développer des compétences appropriées. Si le manque de possibilités et la marginalisation peuvent pousser les jeunes à se joindre à des gangs, l’adhésion à un gang peut aussi apporter une protection contre la violence dans les rues, un sentiment d’appartenance et un certain statut social. Lire la suite

 

Source : IDRC-CRDI – Centre de recherches pour le développement international