Les femmes et les jeunes du Sahel se mobilisent contre l'extrémisme violentNiamey, 03 Mai (ANP)- Une consultation régionale de haut niveau entre les femmes et les jeunes leaders des pays du Sahel et la composante Forces de Défense et de Sécurité (FDS), y compris la Force Conjointe G5 Sahel sur la prévention et la lutte contre l’extrémisme violent s’est ouverte le jeudi 2 mai à Niamey.

Son objectif général est de mobiliser les femmes, les jeunes et les FDS pour la recherche de stratégies optimales et adaptées à la protection des droits des femmes et à la prévention de l’extrémisme violent.

La Ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant, Mme Elback Zeinabou Tari Bako, a présidé la cérémonie en présence de plusieurs invités.

Dans son discours,  Mme Elback Zeinabou Tari Bako, a expliqué que les objectifs visés sont d’abord « d’approcher les différentes composantes des populations que sont les femmes, les jeunes et les leaders communautaires avec les forces militaires du G5 Sahel » ; ensuite, « de créer des espaces d’échanges et de convergence qui permettront à ces acteurs de participer effectivement à la gestion de la paix, conformément à l’esprit de la résolution 1325 du Conseil de Sécurité des Nations-Unies et la Déclaration du G5 Sahel relative à la lutte contre la radicalisation et l’extrémisme violent, adopté en 2014 ».

La ministre a indiqué que « cette situation d’insécurité, en plus des exactions et autres violences sexistes que les femmes et les jeunes filles subissent, prive cette composante de la population de leurs droits fondamentaux, notamment le droit à l’éducation, droit de bénéficier de soins de santé et l’accès à d’autres services ». Lire la suite

 

Source : Agence Nigérienne de Presse