Renforcer les capacités des animateurs communautaires et les points focaux sur la prévention de la radicalisation de l’extrémisme violent dans les zones à risque en Guinée, c’est la thématique d’une rencontre qui a démarré, ce samedi 22 décembre, dans la cité des agrumes.

C’est une initiative du gouvernement guinéen avec un appui financier du Fonds des nations unies pour la population-UNFP, en collaboration avec l’organisme des nations unies pour la science, l’éducation et la culture-UNESCO et l’Organisation internationale pour la migration-OIM.

42 participants venus de 13 localités des régions du pays, prennent part à ces 48 heures d’échanges.

Mesurant à sa juste valeur la pertinence de la thématique au cœur de cette rencontre, les participants ont conscience qu’une fois, outillés, ils auront la lourde tâche d’être des formateurs communautaires. Lire la suite

 

Source : Mosaïque Guinée