Appel de Dakar : les femmes disent « non » à l'extrémisme violent et au terrorisme !Une conférence de haut niveau organisée par l’UNOWAS, en collaboration avec la CEDEAO, le G5 Sahel et de nombreux partenaires dont l’UNESCO, s’est tenue à Dakar les 10 et 11 avril 2018 sur le thème « Femmes, Violence et Terrorisme en Afrique de l’Ouest et au Sahel : Bâtir une réponse régionale et internationale ».

 

Durant ces deux jours, les participant(e)s ont examiné le contexte ouest-africain et sahélien, qui connait une recrudescence de l’extrémisme violent et du terrorisme qui fragilisent les efforts de consolidation des droits de l’homme et l’état de droit, en réaffirmant que la prévention de l’extrémisme violent et la lutte contre le terrorisme sont des responsabilités partagées quant aux principes et aux valeurs consacrés dans les instruments internationaux relatifs aux droits humains.

La conférence a permis aux participant(e)s de rappeler la nécessité de renforcer la résilience des femmes et leur implication dans la prévention de l’extrémisme violent et le terrorisme, du fait qu’elles sont, d’une part, victimes directes de l’extrémisme violent et du terrorisme en étant souvent utilisées pour le port de bombes, d’autre part, parce qu’elles ont un rôle important à jouer auprès des communautés. Elles doivent être impliquées plus largement dans la réalisation des Objectifs de Développement Durable afin de mettre notamment en œuvre, de manière cohérente et efficace, ceux sur la promotion de l’égalité des genres et des sociétés pacifiques inclusives. Lire la suite

 

Source : UNESCO