Sécurité

L’État doit prendre en charge la demande en enseignement religieux pour ne pas laisser la place à des marchands de doctrine


Dans le cadre du débat sur la paix et la sécurité en Afrique de l’Ouest, WATHI a rencontré le professeur Seydou Khouma, spécialiste des questions sur l’islamisme et le radicalisme religieux au Sénégal. Dans cet entretien, il analyse la montée de l’extrémisme violent en Afrique de l’Ouest ainsi que les réponses qui sont apportées à ce phénomène. Lire la suite...

 

Source : wathi.org

 



Validation du projet de manuel de bonnes pratiques face à la radicalisation et l’extrémisme violent


L' Atelier régional est axé sur la validation pour les pays du G5 Sahel du  Projet de manuel de bonnes pratiques en matière de résilience communautaire face à la radicalisation et à l’extrémisme violent. Il est  organisé par le Bureau des Nations Unies de Lutte contre le Terrorisme (UNOCT),en partenariat avec le Secrétariat permanent du G5 Sahel. Lire la suite...



Afrique: sources et ressources pour une culture de la paix


Titre : Afrique: sources et ressources pour une culture de la paix

Description: L’action de l’UNESCO en faveur de la culture de la paix en Afrique se place dans le cadre de la mise en œuvre du « Programme d’action intersectoriel et interdisciplinaire pour une culture de la paix et de la non-violence »1 ainsi que du Projet de Stratégie à moyen terme (2014 -2021) de l’UNESCO, qui a identifié « la construction de la paix par l'édification de sociétés inclusives, pacifiques et résilientes » comme l’un des deux grands domaines d’action pour l’Afrique

Année de publication: 2013

Auteur: UNESCO

Lien :  TELECHARGER

 

 

 



Le débat Paix et Sécurité


Comment restaurer durablement la paix et la sécurité en Afrique de l’Ouest ? Lire la suite...

Source: wathi.org



Sécurité: comprendre le terrorisme au Sahel (Interview)


Le terrorisme est une réalité à la quelle fait face le Burkina Faso et de nombreux pays de l’Afrique de l’Ouest. Contrairement au idées populaires reçues, le phénomène tire ses racines dans un passé lointain et d’une succession de rendez-vous manqués dans l’histoire. Comment alors comprendre ces origines et les manifestations des actes terroristes au Burkina Faso en particulier? Comment comprendre la radicalisation des individus? Quelles sont les pistes à suivre pour venir à bout de ce problème? Nous vous proposons en intégralité une interview avec Mahamoudou SAVADOGO, spécialiste de l’extrémisme violent et de la radicalisation au Sahel et chercheur au Centre de recherche action pour le développement et la démocratie (CERADD). Lire la suite...

Source: Infowakat



Mali: il faut aider Peuls et Dogons “à vivre ensemble”, affirme l’émissaire de l’ONU


Nations unies – Dans le centre du Mali, il est nécessaire d’aider les Peuls et les Dogons “à vivre ensemble” après la tuerie du 23 mars dans laquelle sont morts quelque 160 habitants du village peul d’Ogassogou, estime l’émissaire de l’ONU pour ce pays, le Tchadien Mahamat Saleh Annadif.

Une enquête de l’ONU est en cours sur ce massacre, commis par des chasseurs présumés dogons.

Sans se prononcer sur la responsabilité de la tuerie, l’émissaire de l’ONU et responsable de sa force de Casques bleus dans le pays (Minusma) a estimé que “l’inacceptable avait été atteint” et qu’il “fallait l’arrêter”, dans un entretien mercredi à l’AFP, RFI et la chaîne canadienne CBC.

“Ce sont des populations qui sont voisines, qui ont toujours vécu ensemble. Il faut commencer à faire des pourparlers, de la médiation, essayer autant que possible de les réconcilier parce qu’on choisit son ami, mais on ne choisit pas son voisin”, a poursuivi Mahamat Saleh Annadif. Lire la suite...

Source: MaliJet



Yaoundé abrite un atelier sous régional sur la prévention de l’extrémisme violent


Réunis depuis mardi, des experts du Cameroun, du Tchad et de RCA réfléchissent sur les mesures appropriées pour combattre le phénomène.

L’extrémisme violent, ce n’est pas l’affaire des autres. Il vaut mieux le prévenir. C’est la position qu’adoptent le Centre africain d’études internationales diplomatiques, économiques et stratégiques (Ceides) et l’ambassade de Suisse au Cameroun, initiateurs de l’atelier régional de trois jours ouvert hier à Yaoundé. Lire la suite.....

Source : Agence Cameroun Presse



Radicalisation et extrémisme violent : Des jeunes de diverses confessions religieuses abordent la question


La radicalisation et l’extrémisme violent sont une réalité au pays des Hommes intègres. Pour venir à bout de ce fléau, l’Union fraternelle des croyants de Dori (UFC/Dori) a tenu un atelier national à l’attention des jeunes de plusieurs confessions religieuses les 20 et 21 mars 2019 à Ouagadougou.  « Prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violent au Burkina Faso : le rôle des jeunes ». C’est sous ce thème que l’Union fraternelle des croyants de Dori (UFC/Dori), avec l’appui de l’Association Puits de Jacob, organise cet atelier national de sensibilisation et de mobilisation pour la prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violent. Les participants (plus de 60) de diverses confessions religieuses qui ont fait le déplacement des différentes régions du pays s’approprieront ce thème afin d’agir positivement sur leur milieu de vie. Lire la suite .....

Source: LeFaso



Pages

S'abonner à RSS - Sécurité