Francophonie

Changements climatiques: les élèves de 5e secondaire n’arrêteront pas


Les élèves de cinquième secondaire comptent bien se faire entendre auprès du gouvernement du Québec. Depuis leur examen du Ministère, où on leur demandait d’argumenter sur les façons de «s’adapter» aux changements climatiques, ils multiplient les actions de mobilisation. Mercredi, une lettre a été envoyée à plus de 150 destinataires, dont le premier ministre François Legault, par plusieurs élèves. Lire la suite....

Source: LeSoleil Québec



Éducation et autorité


Le nombre d’agressions physiques et verbales contre le personnel scolaire est en hausse depuis quelques années. D’ailleurs, les enseignants dénoncent une banalisation de cette violence faite par des enfants ou des adolescents.  Mais il y a plus. L’école fait également face à des parents de plus en plus violents: courriels haineux ou méprisants, utilisation des réseaux sociaux afin de dénigrer l’école, refus de se plier aux exigences du milieu, refus de collaborer, etc. Lire la suite..

Source: Journal de Québec



49ème édition de la journée internationale de la francophonie : la diversité culturelle et linguistique célébrées


A l’ occasion de la célébration de la 49ème édition de la journée internationale de la francophonie, le ministre des Affaires étrangères, Abdu Razzaq Guy Kambogo a célébré, sous le thème : « en français… s’il vous plait », la diversité culturelle et linguistique des pays membres de cette organisation afin de renforcer leur vivre ensemble. La cérémonie a été organisée au nouveau siège du ministère des affaires étrangères, sis à batterie 4. Placée sous le thème : « en français… s’il vous plait », madame Louise Mushikiwabo, secrétaire générale de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) souhaitait revisiter l’usage de la langue française et son appropriation qui passe nécessairement par son apprentissage. Lire la suite.....

Source: GabonActu



CLOM Education aux Droits de l'Homme


CLOM Education aux Droits de l'Homme

L’Organisation Internationale de la Francophonie dans sa volonté de veiller au développement de toutes les actions relatives aux droits de l’Homme, à la démocratie et à la paix a souhaité créer ce cours en ligne, afin d’encourager les enseignantes et enseignants des cycles primaire et secondaire dans la promotion de la culture des droits de l’Homme en milieu scolaire. Si nous voulons établir des sociétés libres, tolérantes et démocratiques, alors l’éducation et la formation aux droits de l’Homme s’avèrent indispensables. Lire la suite....

 



Lancement du comité national d’experts sur la lutte contre la radicalisation menant à la violence


Le gouvernement du Canada travaille constamment à assurer la sécurité des familles et des communautés canadiennes face au terrorisme et à l’extrémisme violent. L’engagement avec les communautés est une partie de l’approche du gouvernement en matière de prévention de la radicalisation menant à la violence avant que des tragédies ne se produisent. Afin de soutenir ces efforts, le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, l’honorable Ralph Goodale, a annoncé aujourd’hui le lancement d’un Comité national d’experts sur la lutte contre la radicalisation menant à la violence. Lire la suite ....

Source: CDEACF



Renforcement des capacités pour la PEV-E en Afrique de l'Ouest et dans le Sahel


Le Bureau régional multisectoriel de l’UNESCO et l’Institut de la Francophonie pour l’éducation et la formation (IFEF) organisent un atelier de renforcement des capacités sur la prévention de l’extrémisme violent par l’éducation en Afrique de l’Ouest et dans le Sahel. Cette activité aura lieu à Dakar, Sénégal du 9 au 11 mai 2017. Une quarantaine de participants venant de 10 pays d’Afrique de l’Ouest et du Sahel prendront part à cet atelier de trois jours accompagnés par des experts du monde entier.

Le besoin d’efforts concertés, pour prévenir l’extrémisme violent par l’éducation (PEV-E), est de plus en plus reconnu comme en témoigne la décision du Conseil exécutif de l’UNESCO en 2015, dans laquelle les États membres ont exprimé leur engagement collectif envers la PEV-E et ont demandé à l’UNESCO de soutenir le renforcement des capacités des principales parties prenantes (Décision 197 EX/46), ainsi que la Résolution A/70/L.55 de l’Assemblée générale des Nations Unies du 1er juillet 2016 intitulée « Examen de la Stratégie antiterroriste mondiale des Nations Unies » et le Plan d’action pour la prévention de l’extrémisme violent émis par le Secrétaire Général des NU en 2015.

Cet atelier est organisé sur la base d’un partenariat de longue date entre l’UNESCO et l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), à travers son Programme d’Appui aux Innovations et aux Reformes Educatives - PAIRE. Dans le prolongement des conclusions de la conférence organisée à Paris en juin 2016, l’OIF conforte ses actions dans le domaine de la PEV-E dans l’espace francophone. Notamment dans le contexte de la grande mobilisation #libresensemble (Free Together) qui donne la parole aux jeunes pour exprimer leurs points de vue à travers les médias sociaux. En encourageant l’échange, en facilitant la rencontre, elle engage les jeunes dans une dynamique positive. Dans la période actuelle marquée par de nombreux conflits et caractérisée par une tentation de repli sur soi, l’initiative « Libres ensemble » est plus que jamais nécessaire.

Aussi, l’initiative « Libres ensemble » lancée par la Secrétaire générale de la Francophonie, Son Excellence, Madame Michaëlle Jean, dans le cadre de sa Stratégie Jeunesse, se déploie autour d’activités socio-culturelles pour déconstruire les préjugés et les stéréotypes et faire dialoguer nos diversités ; des actions de prévention contre la radicalisation violente et la promotion d’un vivre ensemble harmonieux ; des initiatives citoyennes et d’adaptation des programmes scolaires ; et enfin des concours d’innovation numérique.

L’UNESCO œuvre dans le domaine de la PEV-E en s’inspirant de son engagement de longue date en faveur de la paix et de l’éducation aux droits de l’homme et, plus récemment, à l’éducation à la citoyenneté mondiale (ECM) qui vise à favoriser le respect de tous, à renforcer le sentiment d’appartenance à une humanité commune et à aider les apprenants à devenir des citoyens mondiaux responsables et actifs.

Les ressources éducatives de l’UNESCO qui soutiennent la PVE-E incluent entres autres (i) un Guide du personnel enseignant pour la gestion des discussions en classe dans le cadre de la prévention de l’extrémisme violent (PEV) ; (ii) un Guide politique sur la PVE pour les décideurs de l’éducation, afin de soutenir les efforts nationaux visant à intégrer l’ECM dans leurs systèmes éducatifs ; (iii) un centre d’échange d’informations sur l’ECM, y compris les ressources pertinentes à la PEV-E, hébergé par le Centre Asie-Pacifique d’éducation pour la compréhension internationale sous les auspices de l’UNESCO (APCEIU).

L’objectif de cet atelier est de renforcer les capacités des décideurs en matière d’éducation et des formateurs d’enseignants, pour concevoir et mettre en œuvre des politiques et pratiques pertinentes et efficaces qui contribuent à la prévention de l’extrémisme violent et, au final, à la paix durable dans les pays de l’Afrique de l’Ouest et de la région du Sahel.

RAPPORT FINAL : Atelier de renforcement de capacité sur la PVE par l’Education en Afrique de l’Ouest et dans le Sahel



S'abonner à RSS - Francophonie