Education civique

Un programme pilote de formation pour les jeunes volontaires sur la paix et la citoyenneté mondiale

Banlieue Up Jeunes volontaires

Du 6 au 8 décembre 2019, une formation sur l'éducation pour la paix et la citoyenneté mondiale des adolescents s’est tenue à Guédiawaye, dans la banlieue de Dakar, à destination des jeunes du Sénégal et de la sous-région.

L'initiative a été lancée par BanlieueUP, une association de jeunes volontaires, hommes et femmes, engagés à contribuer au développement socio-économique de la banlieue de Dakar.

«  La vision de BanlieueUP est de contribuer à ce que les banlieues deviennent des espaces de bien-être et de prospérité pour les populations d’ici 2030 »,
El Hadji Abou GUEYE, Président de BanlieueUP

Dans le cadre de la cible 4.7 de l'Agenda 2030 pour le développement durable, le Bureau régional multisectoriel de l'UNESCO pour l'Afrique de l'Ouest-Sahel et l'IFEF (Institut de la francophonie pour l'éducation) se sont joints à BanlieueUP afin d’organiser cette formation pilote. Celle-ci vise à mieux comprendre les défis environnementaux et sociaux (existants aux niveaux locaux et mondiaux) auxquels les jeunes doivent faire face et à leur offrir les connaissances et outils dont ils auront besoin pour devenir des acteurs de paix et citoyens du monde, mais aussi des leaders dans leurs propres communautés.

Parmi 200 candidats âgés entre 18 et 35 ans, 16 femmes et de 16 hommes ont été sélectionnés pour cette formation pilote. Leur motivation à vouloir approfondir leurs connaissances des enjeux pressants auxquels ils sont confrontés, ainsi que leur engagement à construire des réseaux qui leurs permettront de passer à l'action dans leurs communautés et au Sénégal, ont été à la base de cette sélection.

Le programme était composé de plusieurs activités participatives, par exemple des formations professionnelles, des discussions, une compétition de slam et la planification des actions à mener dans le futur.

La conscience de soi-même, des connaissances et des compétences pour le développement durable

Durant l’ensemble de la formation, les participants ont été encouragés à s'exprimer et à partager leurs connaissances, leurs idées et leurs perspectives. Pour Mathilde Stoleroff, le Bureau régional multisectoriel de l'UNESCO pour l'Afrique de l'Ouest-Sahel,  c’est un point essentiel : "Ce n'est qu'en écoutant les préoccupations des jeunes que nous pourrons développer des contenus et des méthodologies d'éducation à la citoyenneté mondiale et au développement durable qui soient contextualisées et qui répondent à leurs besoins et aux formes spécifiques d'exclusion dont nombre d'entre eux sont victimes".

Le premier jour, les participants ont reçu une formation sur des compétences sur la façon de :

  • S’exprimer en public ;
  • Travailler efficacement avec divers groupes ;
  • Construire des réseaux ;
  • Fournir et recevoir une critique constructive ;
  • Respecter les règles de coexistence et de respect mutuel ;

L'activité "tourner la couverture" a poussé les groupes à identifier un leader et à travailler de façon collaborative, prompte et efficace afin d’atteindre un objectif commun.

 
 

« Cette activité m'a beaucoup touchée parce qu'elle m'a rappelé que ce que l'on peut faire seul, on peut le faire encore mieux ensemble », Awa Diatta, 24 ans, Guédiaweye

L'importance de la coexistence harmonieuse entre l'homme et la nature en Afrique de l'Ouest

Au cours de la deuxième journée, les participants ont échangé sur les relations culturelles, historiques et scientifiques entre l'homme et la nature en Afrique de l'Ouest. Ils ont souligné comment l'interaction entre les humains et leur environnement naturel s'exprime dans les langues locales, leurs pratiques culturelles et spirituelles. Le débat a été renforcé par la capacité particulière des participants à relier les questions liées à l'environnement à leurs origines sociales.

La voix des jeunes à travers le Slam

Le slam poétique, un art qui sait allier la poésie traditionnelle à la narration, à l'écriture et au rythme, est un outil puissant de sensibilisation qui permet aux jeunes urbains de s'exprimer.

Dans le cadre de la formation, les participants se sont affrontés lors d’une compétition de slam qui a donné lieu à des performances impressionnantes et puissantes. Les créateurs des 15 slams les plus populaires participeront à un atelier pour créer un slam qui viendra illustrer la vision de la paix et de la citoyenneté mondiale des 32 participants.

Agir dès maintenant !

Le troisième jour a été consacré au déclenchement de l'action. Tous les participants ont parlé des défis environnementaux existants dans leur propre quartier et, ensemble, ils ont trouvé des solutions possibles pour promouvoir des changements dans les communautés.

Suite à cette formation, quelques participants ont déjà formé un groupe nommé "Servir ensemble". Ils ont élaboré un plan d'action qui vise à créer un petit espace vert public où les jeunes pourront se rassembler près d’une école dans le quartier de Pikine, dont la mise en œuvre est prévue à partir de février 2020.

L'objectif ultime de cette initiative est de créer un mouvement de jeunes volontaires pour la paix et la citoyenneté mondiale dans la région ouest africaine. Diverses formations sont déjà prévues en ce sens pour 2020 sur la bonne gouvernance et la citoyenneté mondiale. 

Retrouvez cet article sur le site de l'UNESCO.



L’État doit prendre en charge la demande en enseignement religieux pour ne pas laisser la place à des marchands de doctrine


Dans le cadre du débat sur la paix et la sécurité en Afrique de l’Ouest, WATHI a rencontré le professeur Seydou Khouma, spécialiste des questions sur l’islamisme et le radicalisme religieux au Sénégal. Dans cet entretien, il analyse la montée de l’extrémisme violent en Afrique de l’Ouest ainsi que les réponses qui sont apportées à ce phénomène. Lire la suite...

 

Source : wathi.org

 



Enseignants, vous devez aussi aimer vos élèves pour les faire réussir : c’est un psychologue qui le dit


Mael Virat, ancien enseignant, chercheur en psychologie à l’Ecole nationale de la protection judiciaire de la jeunesse (ENPJJ) à Roubaix, est spécialiste des mécanismes d’apprentissage et des pratiques éducatives. Dans son ouvrage « Quand les profs aiment les élèves »(Odile Jacob), il recense les très nombreuses études qui plaident en faveur du développement d’un lien affectif entre enseignants et élèves, et dénonce « un déni des connaissances scientifiques sur le sujet » de la part d’une institution toujours convaincue que le rôle de l’école doit se limiter à la transmission des savoirs. Lire la suite ....

Source: NOUVELOBS



Le débat Paix et Sécurité


Comment restaurer durablement la paix et la sécurité en Afrique de l’Ouest ? Lire la suite...

Source: wathi.org



Pour deux tiers des Français, le savoir-vivre et la politesse se perdent


La France a peur. Ou, du moins, elle redoute que le vivre-ensemble ne traverse des turbulences. C'est ce que révèle une étude Ipsos* pour l'assureur La France Mutualiste, ce jeudi 11 avril. Cette enquête lève le couvercle d'une cocotte bouillonnante, où mijotent les inquiétudes des Français à l'égard de la vie en société. Ils redoutent que, par les temps qui courent, celle-ci soit de moins en moins harmonieuse.  Lire la suite...

Source: L'Express



Niono : le projet « Education en Zone de Conflit » au terme de ses activités


Le « Projet Education en Zone de Conflit » initié en en septembre 2017 au bénéfice de 15 écoles des cercles de Macina (Communes de Boky-wéré, Kokry) et de Niono (Communes de Niono, Sirifila Boudi, yérèdon Saniona) par l’ONG  DIAKONIA sur financement de son partenaire,  Radiohjalpen /Musik Aid a tiré son bilan au terme de ses activités à la faveur d’un atelier organisé le 28 Février dernier dans la salle de conférence à Niono, a constaté l’AMAP. Lire la suite ....

Source: AMAP



Prévenir la violence à l'égard des femmes dans les élections


Titre: Prévenir la violence à l'égard des femmes dans les élections

Description: Ce guide vise à aider ceux qui œuvrent pour une participation accrue des femmes aux processus électoraux et pour limiter la prévalence de la violence à l’égard des femmes dans les élections

Année de publication: 2017

Auteur: PNUD, ONU Femmes

Lien: TELECHARGER

 



S'abonner à RSS - Education civique