Éducation

Education et développement durable en Afrique


Titre: Education et développement durable en Afrique

Description: Acte des 10e Rencontres de la Dur@nce sur les pratiques pédagogiques en Afrique dans le domaine du développement durable

Date de publication: 2010

Auteur: Christine Colaruotolo

LienTELECHARGER



OCE: une initiative internationale pour l'éducation


Titre: OCE: une initiative internationale pour l’éducation

Description: L'Office for Climate Education (OCE) a pour objectif d'organiser une forte coopération internationale scientifique, éducative et opérationnelle pour l'éducation au changement climatique.

Date de publication: 2018

Auteur: OCE

Lien: TELECHARGER



Atelier de renforcement des capacités sur la prévention de l'extrémisme violent


Titrre: Rapport de l'atelier de renforcement des capacités sur la prévention de l'extrémisme violent

Description: Ce rapport a été rédié à la suite de l'atelier organisé sur la prévention de l'extremisme violent du 09 au 11 mai 2017 à Dakar (Sénégal). Les pays ayant participé à la rencontre sont : Côte d’Ivoire, Cameroun, Gambie, Guinée Bissau, Libéria, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Sierra Leone.

Date de publication: 2017

Auteur: UNESCO, IFEF

Lien: TELECHARGER



La prevention de l'extrémisme violent par l'éducation (UNESCO)


Titre: La prévention de l'extrémisme violent par l'éducation 

Description: Cette publication fournit des conseils techniques aux professionnels de l’éducation (décideurs politiques, enseignants et parties prenantes de l’éducation) sur les moyens à mettre en œuvre pour s’attaquer aux problèmes spécifiques que pose l’extrémisme violent dans chaque société.

Date de publication: 2017

Auteur: UNESCO

Lien: TELECHARGER



Comment enseigner le changement climatique à l'école en Afrique francophone?


Faire comprendre aux élèves de la maternelle au lycée les mécanismes scientifiques et les enjeux économiques et sociaux qu'implique le changement climatique est complexe pour de nombreux enseignants. L’Office for Climate Education a pour mission de les accompagner en leur fournissant des outils pédagogiques adaptés et en organisant des sessions de formation comme celle qui a eu lieu avec une trentaine d'enseignants d'Afrique francophone à Cotonou.

Invités :
David Wilgenbuss, directeur de l'Office for Climate Education
Sakina Penpoint, responsable pédagogique de l'OCE
Lucien Blaise Koona, psychologue, conseiller d'orientation au Lycée d'Akouanon au Cameroun et coordonateur du Réseau africain pour l'éducation eu développement durable
Amar Souleymane, formateur de professeur du secondaire en Mauritanie
Vanessa Linda Kapche, enseignante au Lycée de Badjengo à Garoua au Cameroun
Khamath Kama, formateur à l'Académie de Kaolack et coordonateur du Programme éco-école et du Réseau national des éco-citoyens du Sénégal
Jeanne Zoundijhekpon, directrice du Laboratoire génétique écologique à l'Université d'Abomey Calavi.

Ecouter la suite

Source : RFI



Formation des jeunes sur les questions de paix et sécurité


C’est au siège du programme, au Centre Africain d’Études Supérieures en Gestion (CESAG) à Dakar, juste en face de la Radiodiffusion Télévision Sénégalaise ( RTS 1) que deux chercheurs de Timbuktu Institute, en l’occurrence Mlle Yague Sambe et le Dr Seydi Djamil Niane, ont rencontré, le 12 novembre, des jeunes venus d’une vingtaine de pays ouest-africains et en présence de quelques prestigieux ambassadeurs de la sous-région. 
La Rencontre des Ambassadeurs, qui a duré deux heures, portait sur la responsabilité qui incombe aux jeunes, d’être de vrais ambassadeurs de la paix dans leurs pays respectifs. 
Dans un dialogue passionnant, critique et parfois dialectique, avec les jeunes Yalis, les chercheurs de Timbuktu Institute ont eu l’occasion de présenter les études et actions que mène l’Institut dans différents pays ouest africains, mais aussi de donner des pistes de réflexion aux jeunes pour qu’ils soient mieux outillés en matière de lutte contre la radicalisation et favoriser leur sens de résilience pour bâtir une Afrique forte, plus pacifique, une Afrique qui se parle, qui parle à ses jeunes et dialogue avec le reste du monde.  Lire la suite....

Source: Dakaractu



Construction de la Paix et de la Résilience et pour la Prévention de l’Extrémisme Violent


Une formation à l’intention des formateurs d’enseignants du secondaire sur la pédagogie transformationnelle pour la construction de la paix s’est ouverte, le 29 octore, à Dakar, pour 5 jours à l’initiative de l’Institut international pour le renforcement des capacités en Afrique de l’UNESCO.

L’objectif est de former les principaux formateurs d’enseignants du secondaire (exerçant en formation initiale et continue) au guide et aux activités de construction de la paix, de résilience et de prévention de l’extrémisme violent, en mettant l’accent sur les curricula, la pédagogie, l’intégration et la pratique de l’évaluation.

Selon Mame Oumar Diop, Spécialiste Principal de l’Education à l’Institut International pour le Renforcement de Capacité de l’Unesco en Afrique, « cette formation entre dans le cadre du projet “Autonomisation des jeunes pour la construction de la paix et de la résilience et pour la prévention de l’extrémisme violent dans les pays du Sahel grâce au développement de la profession enseignante. Elle est financée par le gouvernement du Japon et est organisée à l’intention des formateurs d’enseignants sur le guide à paraître intitulé ‘’La pédagogie transformationnelle en faveur de la construction de la paix dans les pays du Sahel’’ ».

Prévue jusqu’au 2 novembre, la formation aura lieu grâce au soutien technique du Bureau régional de l’UNESCO pour l’Afrique de l’Ouest et va rassembler cinq formateurs d’enseignants, ainsi que des responsables politiques spécialistes des questions enseignantes de niveau ministériel des 10 pays parties au projet : Algérie, Burkina Faso, Cameroun, Mali, Mauritanie, Niger, Nigeria, République centrafricaine, Sénégal et Tchad. Il s’agira, en effet, de renforcer les curricula délivrés dans les formations des apprenants du secondaire pour qu’ils soient mieux outillés afin de ne pas verser dans l’extrémisme violent.

« Cet atelier sera aussi un moyen pour les représentants de différents bureaux nationaux et régionaux de l’UNESCO, ainsi que du Bureau régional de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, de ‘’capitaliser les expertises et bonnes pratiques de chacun, et ainsi d’en assurer leur diffusion », précise Mame Oumar Diop. Selon le Spécialiste Principal de l’Education à l’Institut International pour le renforcement de Capacité de l’Unesco en Afrique, « l‘accent sera mis surtout sur les curricula, la pédagogie, la pratique et l’évaluation et sont visés les pays où le projet intervient ».



Lutte contre l’extrémisme violent et la radicalisation : Un atelier de formulation d’une stratégie nationale de prévention


Le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Siméon Sawadogo, a procédé, ce mardi 19 juin 2018 à Ouagadougou, à l’ouverture officielle de l’atelier sur la formulation de la Stratégie nationale de Prévention de la radicalisation de lutte l’extrémisme violent (SN-PRCVE). Cet atelier permettra aux experts réunis, de proposer une stratégie nationale de prévention et de lutte contre ces dits phénomènes.

Dans le cadre de la lutte contre l’extrémisme violent et la radicalisation, un quitus a été donné au Ministère de l’administration territoriale et de la décentralisation (MATD), en conseil des ministres, pour mener des concertations nécessaires et des démarches idoines afin de parvenir à l’élaboration d’une stratégie globale de lutte contre ces phénomènes au Burkina Faso. C’est donc pour cela qu’il s’est tenu, ce mardi 19 juin 2018 à Ouagadougou, l’atelier sur la formulation de la Stratégie nationale de Prévention de la radicalisation de lutte contre l’extrémisme violent (SN-PRCVE), a déclaré le premier responsable de ce département, Siméon Sawadogo. Lire la suite.....

Source: LeFaso.net



Pages

S'abonner à RSS - Éducation