Apprendre à vivre ensemble

Des pays du Sahel réunis autour du suivi de l’intégration de la PEV dans les systèmes éducatifs


Le Mali, le Niger, la Gambie, le Burkina Faso, le Sénégal et la Guinée-Bissau, se sont réunis pendant deux jours à Dakar pour faire l’état d’avancement de l’intégration de la prévention de l’extrémisme violent (PEV) dans les programmes éducatifs et dans les processus d'enseignement et d'apprentissage de leur pays respectif. Lire la suite...

 

Source: UNESCO



Intégration de la pédagogie transformationnelle dans les systèmes éducatifs, un outil efficace pour la prévention de l’extrémisme violent


Les représentants des ministères de l’éducation primaire et secondaire du Burkina Faso, du Mali, du Niger et du Sénégal ont partagé au cours d’un atelier à Niamey (Niger), leurs expériences et échangé sur les moyens d’intégration de la pédagogie transformationnelle dans leurs systèmes éducatifs en tant qu’outil favorisant la résilience, l’engagement pour la paix et la prévention de l’extrémisme violent. Lire la suite...



Extremisme violent en Afrique de l'Ouest : Le Conseil De L’Entente Réfléchit Sur Les Mécanismes De Prévention


Le deuxième atelier technique régional d’échange d’expériences et d’analyses pour la prévention de l’extrémisme violent dans l’espace entente a ouvert ses portes ce lundi 20 mai 2019 à l’hôtel Silmandé. Pendant 72h, une soixantaine d’experts de la question sécuritaire se pencheront sur les voies et moyens nécessaires pour prévenir l’extrémisme violent à cours, moyen et long terme. Lire la suite...



Enseignants, vous devez aussi aimer vos élèves pour les faire réussir : c’est un psychologue qui le dit


Mael Virat, ancien enseignant, chercheur en psychologie à l’Ecole nationale de la protection judiciaire de la jeunesse (ENPJJ) à Roubaix, est spécialiste des mécanismes d’apprentissage et des pratiques éducatives. Dans son ouvrage « Quand les profs aiment les élèves »(Odile Jacob), il recense les très nombreuses études qui plaident en faveur du développement d’un lien affectif entre enseignants et élèves, et dénonce « un déni des connaissances scientifiques sur le sujet » de la part d’une institution toujours convaincue que le rôle de l’école doit se limiter à la transmission des savoirs. Lire la suite ....

Source: NOUVELOBS



Validation du projet de manuel de bonnes pratiques face à la radicalisation et l’extrémisme violent


L' Atelier régional est axé sur la validation pour les pays du G5 Sahel du  Projet de manuel de bonnes pratiques en matière de résilience communautaire face à la radicalisation et à l’extrémisme violent. Il est  organisé par le Bureau des Nations Unies de Lutte contre le Terrorisme (UNOCT),en partenariat avec le Secrétariat permanent du G5 Sahel. Lire la suite...



Éducation et autorité


Le nombre d’agressions physiques et verbales contre le personnel scolaire est en hausse depuis quelques années. D’ailleurs, les enseignants dénoncent une banalisation de cette violence faite par des enfants ou des adolescents.  Mais il y a plus. L’école fait également face à des parents de plus en plus violents: courriels haineux ou méprisants, utilisation des réseaux sociaux afin de dénigrer l’école, refus de se plier aux exigences du milieu, refus de collaborer, etc. Lire la suite..

Source: Journal de Québec



Pour deux tiers des Français, le savoir-vivre et la politesse se perdent


La France a peur. Ou, du moins, elle redoute que le vivre-ensemble ne traverse des turbulences. C'est ce que révèle une étude Ipsos* pour l'assureur La France Mutualiste, ce jeudi 11 avril. Cette enquête lève le couvercle d'une cocotte bouillonnante, où mijotent les inquiétudes des Français à l'égard de la vie en société. Ils redoutent que, par les temps qui courent, celle-ci soit de moins en moins harmonieuse.  Lire la suite...

Source: L'Express



Tchad : la culture de la paix est au rendez-vous en milieu scolaire


L’atelier a lieu à la maison de la Femme du 9 au 11 avril. Il vise à renforcer les capacités des acteurs de l’éducation afin d’intégrer dans les programmes scolaires la promotion de valeurs liées à la culture de la paix, le règlement pacifique des conflits et la prévention de l’extrémisme violent. Le ministre de l’Education nationale et de la Promotion civique, Aboubakar Assidick Tchoroma, a présidé ce mardi 9 avril un atelier de formation et d’information des responsables d’écoles associées à l’UNESCO, axé sur la prévention de l’extrémisme violent, l’éducation à la citoyenneté mondiale, la culture de la paix, la non-violence, les règlements pacifique des conflits, le changement climatique, les ODD 2030 et l’agenda 2063. Lire la suite....

Source: Journal du Tchad



Mali: il faut aider Peuls et Dogons “à vivre ensemble”, affirme l’émissaire de l’ONU


Nations unies – Dans le centre du Mali, il est nécessaire d’aider les Peuls et les Dogons “à vivre ensemble” après la tuerie du 23 mars dans laquelle sont morts quelque 160 habitants du village peul d’Ogassogou, estime l’émissaire de l’ONU pour ce pays, le Tchadien Mahamat Saleh Annadif.

Une enquête de l’ONU est en cours sur ce massacre, commis par des chasseurs présumés dogons.

Sans se prononcer sur la responsabilité de la tuerie, l’émissaire de l’ONU et responsable de sa force de Casques bleus dans le pays (Minusma) a estimé que “l’inacceptable avait été atteint” et qu’il “fallait l’arrêter”, dans un entretien mercredi à l’AFP, RFI et la chaîne canadienne CBC.

“Ce sont des populations qui sont voisines, qui ont toujours vécu ensemble. Il faut commencer à faire des pourparlers, de la médiation, essayer autant que possible de les réconcilier parce qu’on choisit son ami, mais on ne choisit pas son voisin”, a poursuivi Mahamat Saleh Annadif. Lire la suite...

Source: MaliJet



Pages

S'abonner à RSS - Apprendre à vivre ensemble