Afrique

L’État doit prendre en charge la demande en enseignement religieux pour ne pas laisser la place à des marchands de doctrine


Dans le cadre du débat sur la paix et la sécurité en Afrique de l’Ouest, WATHI a rencontré le professeur Seydou Khouma, spécialiste des questions sur l’islamisme et le radicalisme religieux au Sénégal. Dans cet entretien, il analyse la montée de l’extrémisme violent en Afrique de l’Ouest ainsi que les réponses qui sont apportées à ce phénomène. Lire la suite...

 

Source : wathi.org

 



Des pays du Sahel réunis autour du suivi de l’intégration de la PEV dans les systèmes éducatifs


Le Mali, le Niger, la Gambie, le Burkina Faso, le Sénégal et la Guinée-Bissau, se sont réunis pendant deux jours à Dakar pour faire l’état d’avancement de l’intégration de la prévention de l’extrémisme violent (PEV) dans les programmes éducatifs et dans les processus d'enseignement et d'apprentissage de leur pays respectif. Lire la suite...

 

Source: UNESCO



Daniel A Téssougué, ex Procureur général près la Cour d’appel de Bamako : «Pour contrer l’extrémisme, l’éducation et la formation aux droits de l’homme et aux principes de la bonne gouvernance sont des éléments clés »


« Droits humains et éducation à la paix : apprendre le respect des droits humains et renoncer à l’extrémisme violent », tel est le thème animé le mercredi 15 mai 2019 par l’ex Procureur général près la Cour d’Appel de Bamako lors de la conférence inaugurale du Colloque international scientifique organisé par l’Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest et l'Unité Universitaire à Bamako (UCAO - UUBa) et la Division des Droits de l’Homme et de la Protection (DDHP) de la MINUSMA (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali). Lire la suite...



Lutte contre la violence au Burkina : des universitaires veulent apporter leur contribution


Les responsables du Laboratoire langues, discours et pratiques artistiques (LADIPA) de l’Université Joseph-Ki-Zerbo était face à la presse, le vendredi 17 mai 2019, à Ouagadougou pour annoncer la tenue d’un colloque international sur le thème : «La violence dans les langues, les littératures et les arts du Sahel» du 23 au 25 mai prochain. Lire la suite...



Extremisme violent en Afrique de l'Ouest : Le Conseil De L’Entente Réfléchit Sur Les Mécanismes De Prévention


Le deuxième atelier technique régional d’échange d’expériences et d’analyses pour la prévention de l’extrémisme violent dans l’espace entente a ouvert ses portes ce lundi 20 mai 2019 à l’hôtel Silmandé. Pendant 72h, une soixantaine d’experts de la question sécuritaire se pencheront sur les voies et moyens nécessaires pour prévenir l’extrémisme violent à cours, moyen et long terme. Lire la suite...



CCREAD: un projet d'éducation au développement durable améliore des vies au Cameroun


Titre: CCREAD: un projet d'éducation au développement durable améliore des vies au Cameroun

Description: Chaque année au Cameroun, 36% des jeunes femmes et hommes qui obtiennent leur diplôme dans l’une deshuit universités d’Étatetdansplus de 50 institutions privées se retrouvent sans-emploi (...)

Date de publication: 2017

Auteur: UNESCO

Lien: TELECHARGER



17eme Sommet de l'Energie en Afrique


Avec plus de 300 participants lors de sa précédente édition, le SIEPA est l’une des plus anciennes et des plus importantes conférences consacrées à l’énergie au Sénégal et en Afrique de l’Ouest. L’événement réunit des professionnels des secteurs du pétrole, du gaz, de l’électricité et des énergies renouvelables, ainsi que des ministres, des représentants des gouvernements, des administrations, des donateurs internationaux, des compagnies publiques et privées, des investisseurs et des autres parties prenantes pour débattre du développement énergétique de l’Afrique de l’Ouest. Lire la suite...

 



Les femmes et les jeunes du Sahel se mobilisent contre l'extrémisme violent


Une consultation régionale de haut niveau entre les femmes et les jeunes leaders des pays du Sahel et la composante Forces de Défense et de Sécurité (FDS), y compris la Force Conjointe G5 Sahel sur la prévention et la lutte contre l’extrémisme violent s’est ouverte le jeudi 2 mai à Niamey.
Son objectif général est de mobiliser les femmes, les jeunes et les FDS pour la recherche de stratégies optimales et adaptées à la protection des droits des femmes et à la prévention de l'extrémisme violent. Lire la suite ....

Source: Agence Nigérienne de Presse

 



Pages

S'abonner à RSS - Afrique