Mali: il faut aider Peuls et Dogons “à vivre ensemble”, affirme l’émissaire de l’ONU


Nations unies – Dans le centre du Mali, il est nécessaire d’aider les Peuls et les Dogons “à vivre ensemble” après la tuerie du 23 mars dans laquelle sont morts quelque 160 habitants du village peul d’Ogassogou, estime l’émissaire de l’ONU pour ce pays, le Tchadien Mahamat Saleh Annadif.

Une enquête de l’ONU est en cours sur ce massacre, commis par des chasseurs présumés dogons.

Sans se prononcer sur la responsabilité de la tuerie, l’émissaire de l’ONU et responsable de sa force de Casques bleus dans le pays (Minusma) a estimé que “l’inacceptable avait été atteint” et qu’il “fallait l’arrêter”, dans un entretien mercredi à l’AFP, RFI et la chaîne canadienne CBC.

“Ce sont des populations qui sont voisines, qui ont toujours vécu ensemble. Il faut commencer à faire des pourparlers, de la médiation, essayer autant que possible de les réconcilier parce qu’on choisit son ami, mais on ne choisit pas son voisin”, a poursuivi Mahamat Saleh Annadif. Lire la suite...

Source: MaliJet